Collectif

 

Collectif

du 12 April 2017 au 06 May 2017

Quelques mots sur l'expo et son artiste

Christian Jacques Bérard, couramment surnommé « Bébé », est un peintre, illustrateur, scénographe, décorateur et créateur de costumes français, né le 20 août 1902 dans le 7e arrondissement de Paris, ville où il est mort le 12 février 1949 (à 46 ans) dans le 6e arrondissement.

II y a quelques années, le livre de Thierry Coudert consacré à la Café Society (Flammarion) faisait revivre le Paris mondain des années 1930-1950, une société loin d'être superficielle, puisqu'elle réunissait autour d'aristocrates esthètes et de riches collectionneurs des artistes talentueux et sensibles.
Aujourd'hui, Pierre Passebon en fait la brillante démonstration en exposant une sélection d'œuvres toutes plus attachantes les unes
que les autres. Figure iconique de ce milieu, Christian Bérard y trône en souverain de la poésie magnifique autoportrait dessins de costumes de théâtre, maquette de décor pour I 'appartement de Marie Blanche de Polignac. Les grands toilages d'Etienne de Beaumont évoquent d autres bals célèbres ceux de Marie-Laure de Noailles qui est bien sur ici présente photographiée par Willy Maywald ou portraiturée par Valentino Hugo mais surtout avec des toiles peintes par elle-même. On retrouve également personnalité tutélaire s'il en est Jean Cocteau qui dialogue avec Eugene Berman, Pavel Tchelitchev, Emilio Terry et Paul Smara. On croise Nathalie Paley immortalisée par George Hoyningen-Huene, Louise de Vilmorin ou encore Philippe Julian et son trait corrosif. Sans oublier le trait plus aimable, plus doux de Pierre Le-Tan le premier a avoir exprime a la fin des années 1980 un attachement nostalgique pour cette société, collectionnant
avidement le moindre témoignage de ces «néoromantiques» avant de vendre aux enchères sa collection. C'est aujourd'hui I occasion de la reconstituer.