Eric Sander

 

Eric Sander

du 14 June 2017 au 31 July 2017

Quelques mots sur l'expo et son artiste

Trente ans de carrière, de très nombreux reportages pour la presse ainsi que de multiples publications de beaux-livres font d’Éric Sander un photographe chevronné, rôdé aux situations insolites et aux lieux d’exception.

Il démarre à l’agence GAMMA comme éditeur photo en 1977, et s’envole 6 ans plus tard vers Los Angeles pour couvrir l’ouest Américain, où il devient photojournaliste.

Ce séjour américain durera 16 ans, durant lesquels il fait de l'insolite californien sa spécialité. L’œil toujours alerte, Éric Sander se passionne pour l’inattendu et l’excentricité, la folie créative qui anime les californiens, à qui il consacre de nombreux portraits et reportages.

Il devient ainsi le correspondant de nombreuses revues françaises de référence (VSD, L'Express, Le Figaro Magazine, Grands Reportages, Point de Vue) mais aussi de la presse américaine (Time Magazine, Newsweek, Business Week, Smithsonian, National Geographic World). Des entreprises réputées (AT&T, Nike, Visa, Paramount Park, Regent Hotels, Rock Ola) lui confient aussi des travaux.

2001 signe son retour en France, à ses racines. Amoureux de la nature et des belles pierres, il découvre en Dordogne les fabuleux jardins de Marqueyssac et ouvre une nouvelle ère dans sa carrière : celle des jardins et propriétés d’exception. Éric Sander puise son inspiration dans l’âme de ces demeures, pour raconter leur histoire à travers la photographie.

Le château du Lude, dans la vallée du Loir, est l’une des nombreuses forteresses destinées autrefois à protéger le territoire féodal. Mais au Lude, le temps ne s’est pas arrêté au Moyen Âge. Cinq siècles ont façonné le château serti entre ses tours crénelées, pour lui donner l’allure d’un palais à l’image de la puissance de ses occupants et de la grandeur de la France. Des douves, vestiges de la forteresse médiévale, au studiolo, joyau de la Renaissance, en passant par les jardins où se tiennent chaque année début juin la Fête des Jardiniers, la splendide demeure révèle ses secrets aux visiteurs.
Depuis la Renaissance, le château se transmet en héritage et ses propriétaires successifs, animés par l’amour de cette bâtisse, l’ont façonnée à travers les siècles. C’est cette histoire que nous raconte Barbara de Nicolaÿ, l’actuelle propriétaire du château devenu un site touristique majeur, dans un livre richement illustré par les photos inédites d’Éric Sander, dévoilant des facettes cachées du premier grand château du Val de Loire à découvrir en descendant du Maine.